Chiche ! Chambéry (73)

Fédération des jeunes écolos européens (FJEE)

octobre 2007

Chiche ! a le plaisir de vous faire part de son départ de la fédération des jeunes écolos européenNEs (FYEG). Membres de cette fédération depuis notre création, nous avions la possibilité de partager des expériences et des moyens avec des jeunes écolos-politiques de toute l’Europe. Pas forcément des mouvements de jeunesse de partis, mais des orgas de jeunes qui envisageaient l’écologie politique au sens large, sans se limiter à la protection de la nature ou de l’environnement.

1996-2000 : Chiche ! est le mouvement de jeunesse des VertEs et des Alternatifs/ves. Nous sommes présentEs à la FYEG, en nous occupant d’un échange en France sur le thème de l’agriculture et de la pêche ("Fish and chips", avec entre autres Philippe B), puis du premier pic-nic des jeunes écolos européenNEs (1999), soutenu par les FrancilienNEs de l’asso. Des chichonNEs (Olivier J, Namik, Dounia) investissent la fédé, en co-organisant un échange à Kiev sur le nucléaire.

2000-2004 : Chiche ! est maintenant indépendantE et se dit "mouv de jeunesse de l’écologie politique". Le bureau de la FYEG ont vu passer quatre chichonNEs actif/ves ou non dans leur orga (Aude, Benjamin, Karen, Patrick), mais de fait les liens restent ténus, soucis de langue et de cultures politiques qui ne cessent de diverger. Cécile, Thomas G, Olivier S, suivent les différentes AG de la FYEG.

2005 : Echec d’une candidature chichonne au bureau de la fédé, alors que la déclaration d’intentions promettait de "faire du concret" en-dehors des bureaux bruxellois. La FYEG est mise en cause lors du banquet, qui décide de proposer à l’AG suivante une motion sur la décroissance, dont la réception décidera de l’investissement chichon dans la fédé. Sylvia et Aude participent à l’échange "Gender (r)evolution" à Budapest.

2006 : L’AG de la FYEG vote à l’unanimité notre motion pour la décroissance. Les orgas présentes font part de leur enthousiasme à l’idée de participer à un camp d’été en Bretagne, "After the development : green perspectives", coordonné par une équipe pour moitié chichonne (Sylvia, Clara, Claire, Pauline et Aude) et subventionné par le programme jeunesse de l’UE. Les orgas n’arrivent pas à motiver des participantEs, le camp déçoit Chiche ! tant en ce qui concerne la dynamique du groupe que les perspectives politiques qu’elle (n’)ouvre (pas) en Europe.

2007 : Chiche ! craint que la fédé ne devienne le mouvement de jeunesse du parti vert européen et fait le reproche, écrit à l’ocasion de l’AG, d’une culture à la FYEG de plus en plus productiviste et autoritaire. L’AG devient, à une majorité plus serrée qu’on aurait pu le penser, le mouv’ de jeunesse des VertEs européenNEs. Elle vote aussi une motion sur la décroissance, qui nous aide à comprendre pourquoi la nôtre était si bien passée l’année précédente : elle n’avait pas dû être bien lue (ou comprise). A son banquet, Chiche ! décide de quitter la FYEG qui lui fait par sa décision une violence inacceptable. Rester observateurs/ices ? Notre dernier délégué Olivier nous prévient que les AG sont de plus en plus courtes malgré les sujets de plus en plus complexes, qu’elles ne sont plus un espace intéressant de discussions et d’échanges. Tant pis.

2007-et après ? : Guillaume et Sylvia reviennent enchantéEs de leur visite à Ecotopia, camp éco-anar autogéré de plus de 500 personnes. Puisque les (pas vraiment) organisateurs/ices d’EYFA aimeraient investir un jour le paysage français, Chiche ! décide d’aller en nombre au prochain camp en Turquie pour rencontrer tout ce beau monde.

Bye bye la FYEG, vive l’Europe écolo-libertaire !


Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 160372

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Chiche !   ?

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

Creative Commons License